L'anatomie masculine

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'appareil sexuel masculin, sans jamais avoir osé le demander... Bien plus complexe qu'on ne le croit, l'organe génital de l'homme est un concentré de puissance et de fragilité.
Et s'il semble parfois obéir à des lois que lui seul comprend, le connaître mieux permet de l'apprivoiser plus facilement !

Le pénis ou la verge

Le pénis est traversé par un canal, l'urètre, qui sert à la fois au passage de l'urine et du sperme. Trois parties érectiles le composent :

  • deux tubes longs et caverneux,
  • une partie spongieuse qui entoure l’urètre et se termine en son extrémité par le gland.
  • Toutes ces parties sont entourées d'une gaine de peau fine.

Lorsque l’homme est excité, les différentes parties de la verge se gonflent de sang. C'est alors que le pénis augmente de volume et devient rigide. C'est la fameuse et fascinante érection.
Attention, de même qu'il n'existe pas un visage ou un corps qui se ressemble, chaque pénis a sa singularité, qu'il s'agisse de la couleur, de la forme, de la taille, ou encore de sa largeur.

Le gland

Zone très sensible, le gland forme l'extrémité du sexe de l'homme. En forme de cloche ou de cône et généralement d'une couleur plus rosée que la verge, il devient plus foncé lors de l'érection. Au bout du gland se trouve une fente : le méat urétral. C'est par cet orifice que sont expulsés l'urine ou le sperme, ces deux substances ne pouvant pas être émises simultanément.

anatomie masculine

Le gland est recouvert par une peau : le prépuce. Lors de l'érection, cette peau reste en arrière, et le gland se découvre. Il peut être supprimé définitivement en cas de circoncision. Ce prépuce est relié au gland par une membrane appelée le frein.

Le gland a lui aussi des formes très différentes selon les individus. C'est un organe sensible qui doit être décalotté – s'il n'est pas circoncis - lors de la toilette pour permettre une hygiène correcte.

Le corps

La verge prend naissance dans le périnée.
Elle est recouverte de poils à sa base qui remontent plus ou moins haut sur celle-ci.

Les testicules

Siège de la fabrication des spermatozoïdes, les testicules sont au nombre de deux, contenus dans une poche, le scrotum (ou bourses), qui peut se contracter. Il est normal que le testicule gauche soit plus bas que le droit.

En fonction de la longueur du cordon spermatique, les testicules peuvent avoir une taille différente et descendre plus ou moins bas. Ils mesurent en moyenne 2,5 centimètres de large sur 3,5 cm de long, et ont une forme ovoïde. Pourquoi les testicules sont placés en dehors du corps ? Tout simplement car ils doivent être à une température légèrement inférieure à 37°C pour fabriquer les spermatozoïdes.

Les testicules sont par ailleurs chargés de produire une hormone indispensable, la testostérone. C'est elle qui est à l'origine du développement des caractères sexuels secondaires masculins (poils, musculature...).

La question de la taille

Préoccupation partagée par tous les hommes – oui, même ceux qui s'en défendent – la taille du sexe est pourtant un critère extrêmement variable. Sachant que parfois, des sexes apparaissent petits au repos, mais donnent le meilleur d'eux-mêmes en action, l'inverse étant également vrai.

En moyenne – qui dit « moyenne » dit variations, nous nous permettons d'insister – les sexes masculins mesurent entre 7,5 et 10,2 cm pour un diamètre de 3,2 cm au repos. Attention : cette taille n’est pas proportionnelle à la taille de l’homme.

En érection, un pénis mesure généralement entre 12 et 17 cm de longueur pour un peu moins de 4 cm de diamètre.

Il est rappelé l'intérêt des préservatifs dans la prévention du VIH/SIDA et des autres IST